Comment devenir gestionnaire de patrimoine immobilier ?

Vous aimez rencontrer des gens et êtes passionné par les problématiques liées à la gestion d’actifs financiers et à l’optimisation fiscale ? Vous avez des talents commerciaux et des connaissances en droit immobilier, urbanisme ou construction ? La carrière de gestionnaire de patrimoine immobilier est à votre service ! Apprenez à entrer dans le secteur des gestionnaires d’actifs immobiliers.

Quel est le métier de gestionnaire d’actifs immobiliers ?

Le gestionnaire d’actif immobilier gère des biens immobiliers dans un but de rentabilité. Il fera de son mieux pour protéger ou améliorer le patrimoine (planification et coordination des travaux, travaux d’entretien, etc.). Il gère l’immobilier en utilisant des moyens techniques, financiers et administratifs pour entretenir et améliorer conformément à la réglementation en vigueur. Ce travail doit d’abord comprendre les besoins du client. Pour cela, il est nécessaire de réaliser un bilan patrimonial et fiscal, de déterminer avec lui la stratégie d’investissement, de lui proposer diverses solutions et de s’assurer que ses actifs sont valorisés.

L’objectif des consultants patrimoniaux et immobiliers est simple : aider les clients à tirer le meilleur parti de leur propriété et de leur capital, et répondre à toutes leurs questions sur l’investissement, l’investissement, l’héritage, etc. Bref, pour être un particulier, lorsqu’il voudra évaluer sa situation financière, il lui parlera afin d’effectuer une ou plusieurs transactions financières de toute nature par la suite. Concrètement, par exemple, lorsqu’une personne souhaite acheter un bien immobilier, investir une certaine somme d’argent dans un investissement financier, investir dans un domaine spécifique (art, automobile, investissement immobilier…), etc.

Après avoir pris contact avec le client, le consultant patrimonial et immobilier doit d’abord établir un bilan complet à partir des discussions engagées et des documents (avis fiscaux, droits de propriété, etc.) remis, et construire le bilan le plus précisément possible, généralement en trois différents sous le prisme coaxial : d’une part, le statut personnel et familial de l’individu, d’autre part, son statut professionnel, et enfin sa situation financière.

Si vous voulez obtenir plus d’informations sur le sujet, cliquez ici.

Le rôle du gestionnaire de patrimoine

Dans les banques, les entreprises professionnelles, les compagnies d’assurance, les bureaux de notaire et même de manière indépendante, les gestionnaires de fortune peuvent atteindre les objectifs suivants :

  • Évaluer les actifs du client,
  • Rechercher les ressources et la situation familiale du client,
  • Absorber les attentes des clients,
  • Savoir si le client veut réaliser un investissement plus sûr ou plus rentable,
  • Déterminer la stratégie d’investissement,
  • Suivre les nouveaux textes juridiques qui affectent les actifs de leurs clients,
  • Fournir des solutions spécifiques pour optimiser les actifs clients.

La société de gestion de fortune travaille seule en tant qu’indépendant, ou travaille dans une agence de conseil ou encore une banque ou une compagnie d’assurance (le département spécifique dans lequel il travaillera et gérera les portefeuilles clients). La plupart du temps, les consultants patrimoniaux travaillent dans des entreprises indépendantes en tant qu’indépendants et sont affiliés à des organisations professionnelles (CNCGP, Anacofi, CNCIF …).

Devenir gestionnaire de fortune : des qualités essentielles

La gestion de patrimoine nécessite des connaissances précises dans de multiples domaines complexes (comme l’immobilier, le droit, l’économie ou la fiscalité). Afin d’offrir aux clients des placements sûrs, les gestionnaires d’actifs doivent vraiment comprendre tous les tenants et aboutissants de leur métier. Ces questions doivent être strictement suivies dans l’élaboration de la législation. Vous devez démontrer d’excellentes capacités d’écoute. Comprendre la situation du client est très important pour établir un plan d’investissement. Mais vous devez d’abord comprendre les risques que les clients sont prêts à prendre. Veut-il simplement planifier sa retraite ou essayer un capital-risque très rentable ? À travers cette analyse, des solutions très différentes vont émerger : investissement boursier, immobilier ? Pour devenir gestionnaire de patrimoine, vous devez fournir les produits qui répondent le mieux aux attentes des clients.

Devenir gestionnaire de patrimoine : les formations possibles 

Vous ne deviendrez pas accidentellement consultant en gestion de patrimoine. Pour devenir conseiller en patrimoine, vous devez avoir au moins un master en banque, finance, assurance, économie ou gestion d’actifs. Les voies classiques comprennent l’étude de l’économie dans une université, une école de commerce ou une école de gestion. Ensuite, commencez par le master 1, de préférence par un master en gestion de patrimoine et finance et patrimoine. Généralement, pour devenir un excellent consultant en gestion de patrimoine, il faut avoir des connaissances en économie, finance, fiscalité, droit et comptabilité. Afin d’établir un bilan, un bon esprit d’analyse et de synthèse sera également le bienvenu.

Enfin, il est préférable de devenir CGP après que la banque ait achevé un stage de longue durée ou un programme d’alternance. Une expérience antérieure en tant que responsable de compte est également importante.

La plupart des conseillers en gestion de patrimoine immobilier indépendants ont le statut de conseiller en placement financier (CIF), mais ce n’est pas obligatoire. Afin de protéger les investisseurs, le rôle et la mission du CIF sont régis par la réglementation monétaire et financière et les dispositions générales de l’AMF.

En quoi consiste un logiciel de gestion locative ?
Vente immobilière, quel rôle joue le notaire ?